Confusion de langue entre les adultes et l’enfant, Sándor Ferenczi

Ecrit en 1932, soit un an avant la mort de l’auteur, ce texte fait figure de testament, est indirectement destiné à Freud, ainsi vient mettre en tension un point de paradoxe entre Ferenczi et le père de la psychanalyse.

Publicités

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑