La thérapie psychanalytique des enfants

thérapie psychanalytique des enfants - Margot Ferrafiat-Sebban Psychanalyste Paris 5 - Garches 92
Margot Ferrafiat-Sebban Psychanalyste Paris 5 – Garches 92

La thérapie psychanalytique d’enfant

Les conflits Psychiques et affectifs chez l’enfant comme chez l’adulte entrainement de la souffrance psychique et certains désordres qui s’expriment sur plusieurs axes, parmi les symptômes les plus fréquents, on retrouve :

  • Les troubles somatique, troubles du sommeil, de l’alimentation, énurésie, eczéma
  • Les troubles du comportement, les phobies, l’instabilité, l’agressivité, difficultés relationnelles, intolérance à la frustration
  • Les difficultés et phobies scolaires, la timidité, l’anxiété, la dépression, les angoisses

Chaque situation psychanalytique demeure pour autant unique. Avec l’enfant, c’est la technique par le jeu et ses conséquences qui est spécifique. Le jeu introduit une différence technique mais pas une différence de nature dans le travail psychanalytique. Il permet à l’enfant une expression transformée car devenue symbolisée de ses angoisses grâce au transfert inhérent à la situation.

Aspects pratiques de la thérapie psychanalytique d’enfant

La capacité de jouer ou de dessiner de l’enfant, qui fournit ainsi un texte aussi analysable que les associations libres de l’adulte, vont permettre de préciser le cadre de la cure psychanalytique de l’enfant et celui des psychothérapies psychanalytiques adaptées en fonction des troubles.

Le jeu de la thérapie psychanalytique d’enfant

En introduisant le matériel du jeu avec l’enfant permet une ouverture sur le théâtre intérieur de l’enfant. 

Le dessin de la thérapie psychanalytique d’enfant

Le dessin est l’expression du fantasme inconscient avec sa référence corporelle. l’enfant  y traduit son intérieur il est une surface de projection, tel un rêve qui permet que des associations libres puissent s’exprimer.

Cadre de la thérapie psychanalytique d’enfant

L’aménagement de la thérapie pour l’enfant se fait avec l’aide des parents. Pour autant, sans que les parents ne soit présents dans la séance, mais l’alliance avec les parents est une condition nécessaire par laquelle il lui est  de créer un espace propre. ainsi se déploie le cadre de la thérapie et devient un cadre contenant, qui lui permet de mettre inconsciemment au travail les de représentations excitantes qui le parasite.

L’analyste et la famille.

Une particularité de la thérapie d’enfants réside dans le fait que l’analyste est l’interlocuteur de l’enfant et donc par voies de conséquences celui de ses parents. L’attente des parents est parfois mise à rude épreuve et cela concerne tout autant des attentes conscientes – exigences de résultats éducatifs ou scolaires – qu’inconscientes en ce que l’analyste devient un objet de transfert pour les parents, il est néanmoins nécessaire que les parents puissent respecter l’autonomisation de leur enfant c’est à dire que tout de son psychisme ne leur soit dévoilé.

Article écrit par Margot Ferrafiat-Sebban

Psychanalyste – paris 5 – Garches 92

Me Contacter

Les commentaires sont fermés.

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :